Mars 2009

No323 -Tourisme : Abidjan renoue avec le Rendez-Vous Annuel de Milan

9 Mars 2009

Après quatre années d’absence, la Côte d’Ivoire retourne à Milan où se tient chaque année le marché mondial des produits touristiques. Le bureau milanais de Côte d’Ivoire Tourisme et l’ambassade ivoirienne en Italie n’ont pas lésiné sur les moyens pour que ce retour connaisse un éclat particulier.

«Le tourisme constitue une entrée d’argent importante. Nous avons à cœur d’en faire un maillon essentiel de notre développement », explique M. Guéi Bahie André, le directeur du Bureau du Tourisme et de l’artisanat de Milan. Pour lui, la réalisation de ce challenge passe par la promotion tout azimut de la destination Côte d’Ivoire à toutes les grandes rencontres internationales du tourisme. «A Milan, nous occupons un stand équipé de dispositifs qui mettent en valeur nos potentialités », précise M. Guéi.

Ces potentialités montrées aux nombreux visiteurs sont, entre autres, Abidjan et ses alentours, la sortie des masques, la basilique de Yamoussoukro, la musique ivoirienne... Il s’agit, en fait, d’un dispositif très attractif et original basé sur le système de monitor où le visiteur du stand ivoirien peut, à volonté, voir sur une carte les sites avec les descriptions nécessaires pour la compréhension du sujet.

Les participants africains à ce marché (quatre au total) ont regretté le fait que les billets à destination de l’Afrique sub-saharienne soient encore plus coûteux que ceux des autres destinations. «Cela pénalise nos pays. Mais en attendant, il nous appartient de mettre en place des plans innovateurs pour proposer des produits attractifs de qualité à bas prix. Les premiers éléments de cette politique sont la mise en place d’un club d’amis de la Côte d’Ivoire à Milan et l’ouverture d’une ligne directe entre Abidjan et la capitale économique de l’Italie. Des projets pour lesquels des contacts très avancés sont en cours d’étude», a fait noter M. Guéi.

L’édition 2009 a enregistré 140 mille visiteurs dont 5000 professionnels du tourisme venus de 140 pays du monde.


No322 -Tourisme : L’Omt a inscrit la Côte d’Ivoire aux projets de relance, mais...

9 Mars 2009

Le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (Omt), Francesco Frangialli, a effectué une visite de travail à Abidjan les 15 et 16 février.

Il était question, au cours des séances de travail qu’il a eues avec le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Konaté Sidiki, et son cabinet, de trouver les voies et moyens pour appliquer les résolutions de la «Conférence internationale sur la relance du tourisme en Côte d’Ivoire». Qui s’est tenue du 08 au 10 octobre 2008 à Abidjan en sa présence. Au terme de sa visite, il a entretenu la presse sur les motifs de sa présence en Côte d’Ivoire. C’était hier au cabinet du ministre au Plateau.

Au dire de son secrétaire général , la Côte d’Ivoire doit apurer la dette, estimée à près de 120 millions de francs Cfa, envers l’Omt. Depuis 5 ans, la Côte d’Ivoire ne parvient plus à payer sa contribution à l’Omt à cause de la situation sociopolitique qu’elle traverse.

Et pourtant, l’apurement de cette dette va lui permettre de bénéficier des projets sous-régionaux de développement du tourisme financés par cette institution des Nations unies. Surtout que Francesco Frangialli, dont le 3e mandat s’achève en mars prochain, a apporté son soutien à la Côte d’Ivoire en l’inscrivant dans tous les projets sous-régionaux de relance du tourisme de l’Omt. Car, il est important que le tourisme soit un maillon essentiel de l’économie ivoirienne.

Cela est possible au regard de son énorme potentiel. En effet, la Côte d’Ivoire peut développer trois types de tourisme, à savoir le tourisme d’affaires, le tourisme balnéaire et l’écotourisme. Qui peuvent, non seulement, contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement économique, mais également, être facteurs d’union et de réconciliation, a précisé Francesco Frangialli.

Promesse a été faite par le ministre Konaté Sidiki d’œuvrer pour l’apurement de ladite dette. Déjà, le gouvernement a saisi le ministre de l’Economie et des Finances afin qu’il remédie à cette situation. Car, la relance du tourisme va favoriser, à n’en point douter, la création de milliers d’emplois, selon lui. Fraternité Matin


No321 - Coopération ivoiro-israélienne: Des opérateurs économiques israéliens chez Gbagbo

9 Mars 2009

Les israéliens ont décidé de prendre toute leur place dans le processus de sortie de crise en Côte d’Ivoire

Les israéliens ont décidé de prendre toute leur place dans le processus de sortie de crise en Côte d’Ivoire. Notamment dans les projets de reconstruction nationale. Samedi 13 décembre dernier SEM. Raymond Koudou Kessié, ambassadeur de Côte d’Ivoire en Israël, a conduit une délégation d’opérateurs économiques de ce pays à Mama, village natal du chef de l’Etat ivoirien pour rencontrer le Président Laurent Gbagbo. “Il y a là des représentants de ceux que nous connaissons depuis longtemps, Federman qui a construit des milliers de logements ici, et qui est toujours présent à travers notre consul honoraire de Tel Aviv dont le représentant est venu là pour offrir ses services pour que dans les prochains mois, on puisse à nouveau fouiller la terre pour faire sortir des bâtiments de terre, des logements comme des infrastructures des hôtels que l’Etat aura souhaités. Il en est de même pour d’autres qui sont porteurs de capitaux et qui souhaitent prendre une place de choix dans le tissu économique ivoirien ”, a révélé l’ambassadeur Koudou Kessié.

Les opérateurs économiques israéliens sont, en effet, venus pour se mettre à la disposition des autorités compétentes ivoiriennes afin de définir avec elles les secteurs d’activités où ils peuvent être utiles. “On ne peut pas construire un projet d’Israël. Il faut venir ici pour le construire. Et nous sommes venus entendre les conseils du Chef de l’Etat qui sont très précieux.

Nous espérons vivement commencer quelques projets en Côte d’Ivoire. Nous avons déjà construit ici en Côte d’Ivoire quelques dizaines de milliers de maisons et d’appartements. Nous avons fait des routes, etc.”, a laissé entendre Samy O’Hana, directeur général de Federman, dont la société est présente en Côte d’Ivoire depuis 1964 et qui a dû tout arrêter à cause de la guerre.


No320 -Tourisme: La Coopération GTZ promet 500 Millions de franccs pour la réhabilitation des sites

9 Mars 2009

A la faveur des festivités de la journée mondiale du tourisme qui ont eu pour cadre la ville de Soubré samedi dernier, Dr Franck Bremer, Directeur de la coopération GTZ-Abidjan a annoncé la très prochaine réhabilitation des sites touristiques de la Côte d’Ivoire, grâce à une enveloppe de 500 millions de francs CFA.

Cette fête a été marquée par le concours d’art culinaire, de l'hôtel le plus propre, du meilleur garçon de café et de la meilleure coiffeuse. Des compétitions qui avaient pour but de faire découvrir toutes les facettes touristiques de cette région; afin d'attirer les responsables de ces différents établissements sur l'importance de l'hygiène publique, découvrir le talent des jeunes et magnifier le talent des coiffeuses mises à contribution à l’occasion des différentes manifestations de réjouissance.

M. Ouattara Kassoum, représentant du Service Eco-tourisme à l'OIPR a, dans sa conférence sur le thème "Eco-tourisme et développement local" suivie d'une projection de film sur les richesses du Parc national de Tai invité les élus et les décideurs locaux à sensibiliser les populations locales sur les richesses de ce patrimoine mondiale de l'humanité. Il a surtout attiré l’attention des autorités locales sur l'importance du patrimoine forestier dans l'équilibre écologique et climatique.

Pour sa part, le directeur régional de tourisme et l'artisanat du Bas-Sassandra, Jean Phillipe Niango a rappelé l'apport du patrimoine forestier dans la croissance économique de la région. Fraternité Matin