Juillet 2004

No109 - TOURISME - BEST OF AFRICA : 7 AOÛT 2 004, LES MASQUES SONT DE RETOUR

21 Juillet 2004

Pour tous ceux qui n'étaient pas parmi nous à Pâques ou ceux qui ont envie de revoir danses et masques,

Les Masques sont de retour à Best of Africa le samedi 7 août 2 004

A bientôt.

Best of Africa, Hôtel - Restaurant
Charme et Cuisine.
Nature et Confort
Activités et Excursions
Calme et Tranquillité
Dagbego - Côte d'Ivoire
Tel: (225) 34 72 06 06
E-Mail: best@bestofafrica.org
Site: www.bestofafrica.org

Français/Anglais/Italien


No108 - TOURISME - BONOUA : LE PARC M’PLOUSSOUÉ ( 10 HA) POUR CONSERVER ET METTRE EN VALEUR LE RICHE PATRIMOINE CULTUREL ET VÉGÉTAL DU PEUPLE ABOURÉ

21 Juillet 2004

L’organisation socio-politique en pays Abouré repose sur trois institutions dont les familles claniques. Bâti dans un cadre naturel de 10 ha, le parc M’Ploussoué entend conserver et mettre en valeur le riche patrimoine culturel et végétal du peuple Abouré Ehivê de Bonoua, localité située à une cinquantaine de kilomètres d’Abidjan. La position géographique de ce musée ethnographique offre une belle vue du couvert végétal verdoyant.

En Côte d’Ivoire, le peuple Abouré-Ehivê de Bonoua grâce à son musée ethnographique s’est donné les moyens de conserver ses symboles, ses us et coutumes. Ce qui lui permet ainsi de toujours s’imprégner de sa culture originelle.

Le patrimoine muséologique de cet établissement comprend deux éléments: l’immobilier et le botanique.

L’immobilier est composé de quatre cases rondes qui servent de salles d’exposition construites dans le style de l’habitat traditionnel Abouré. Chaque bâtisse porte le nom d’une classe d’âge de la génération M’Ploussoué. Ce sont : les Attiblé, les Baoulé, les Tchagba et les Djamian.

L’organisation socio-politique en pays Abouré repose sur trois institutions dont les familles claniques, l’institution royale et les générations qui se succèdent par cycle de 28 ans environ. Il s’agit des Noudjou, des M’Ploussoué et des N’Nowé.

S’agissant des classes d’âge, il faut noter que les Attiblé sont les plus âgés, ils sont les organisateurs de la société. Ils font aussi office de conseillers. En temps de guerre, de troubles ou de calamités, ils forment “ l’état-major ”. Quant aux Baoulé, ils sont les cadets et constituent les éclaireurs. Les Tchagba, eux, assurent la sécurité des vieux, des femmes et des enfants. D’ordinaire, ils s’occupent du social et de l’intendance. Alors que les Djamian sont les benjamins. Ils sont les réservistes au moment de conflits armés.

Selon le professeur Paul Aholi, cadre de la région, “la classe d’âge est une institution d’éducation collective qui enseigne la solidarité, l’humilité et la dignité; les membres sont logés à la même enseigne. D’où le terme “ Ebé ” ou compagnon ” . Au sein de la classe d’âge, des fonctions précises sont dévolues à certains membres. Ainsi, deux types de fonctions se dégagent les unes confèrent des grades et les autres sont des attributions.

Au niveau des grades, il y a le chef de classe d’âge et le chef guerrier (sanflan) qui exerce sa fonction à vie. Les autres fonctions sont entre autres le porte-parole, commis au secrétariat, la comptabilité et les galvanisateurs . Les familles claniques, elles, constituent l’une des structures fondamentales de la société. Les clans sont formés de familles symbolisées par 39 chaises, occupées par les notables qui siègent au côté du roi. “ C’est la conservation et le respect de nos traditions qui expliquent aujourd’hui le développement harmonieux de Bonoua ”, précise l’ancien maire de ville, M. Jean-Baptiste Améthier.

Car rien ne peut s’entreprendre dans la gestion sans l’avis des autorités traditionnelles. Le fond muséal comprend plus de 700 pièces. Il s’agit essentiellement d’instruments traditionnels notamment des houes, des coupe-coupe, des statuettes, des chaises familiales, des escabeaux royaux, des objets usuels et de la céramique etc. “ Ce cadre éloigne du confinement des musées conventionnels. Cependant, la collecte des objets exposés répond à un critère historique, scientifique, ethnographique et esthétique ”, commente le conservateur de cette institution municipale. Le parc M’Ploussoué, c’est aussi un théâtre en plein air construit sous la forme d’un amphithéâtre d’une capacité de 2000 places, une salle de conférences de 300 places environ, etc.

Le jardin botanique est l’une des attractions du parc. Il est constitué de 25 espèces regroupées en 16 familles. Entre autres les conifères, les papilionacées, les mimosacées, les anarcardiées et les cecropiacées . Ces arbres sont utilisés en pharmacopée traditionnelle pour le traitement de plusieurs maux. Dont le paludisme, la tension, les maux de reins, la migraine et les douleurs de ventre.

Source : Fraternité Matin du 19 juillet 2004


No107 - Michelle Tania Kessié, Miss Côte d'Ivoire 2004

11 Juillet 2004






Les lampions se sont éteints sur l’édition 2004 du concours de beauté Miss Côte d’Ivoire. A l’issue de la finale, samedi 10 juillet dernier au palais de la Culture, Mlle Kessié Tania Michelle est montée sur la plus haute marche du podium. Avec à ses côtés Nassa Christelle 1ère dauphine et Aka Stéphanie 2ème dauphine.

Voici que commence une nouvelle vie pour ce trio. Particulièrement pour Mlle Kessié Tania Michelle qui a été consacrée reine de la beauté ivoirienne pour 12 mois, période durant laquelle elle doit s’habituer à être une autre personne, à répondre aux sollicitations et aussi aux tentations diverses (…) Pour franchir le rubicond, il a fallu à Kessié Michelle beaucoup d’abnégations. D’ailleurs la première introduction des 18 candidates sur écran géant au début de la soirée présageait une surprise de sa part.

A chacune de ses apparitions sur le podium, tant en tenue artistique, olympique, de soirée que pour l’interview c’était toujours l’hystérie dans la salle. Comme si les dés étaient déjà pipés. N’empêche, entre les 8 candidates de l’épreuve finale les choses étaient très serrées selon les statistiques du jury. Même si la miss s’en tire avec 19,64% la 2ème 15,25% et la 1ère dauphine 17,65% des voix, les autres finalistes n’ont pas pour autant démérité. Le niveau, contrairement aux deux éditions précédentes, était nettement élevé.

L’aspect spectacle de cette finale a été très bien tenu par les artistes : Pierrette Adam’s, Oren’Tchy, Ziké, Barbara Kanan et Don Mike le Gourou. La particularité de cette autre édition de beauté ivoirienne est ce que gagnent la miss, ses deux dauphines et les candidates malheureuses.

Il est clair qu’avec tous ces lots, le Comici a su faire un bon lobbying autour de l’événement afin que des partenaires, sponsors s’y intéressent.

Grâce au Comici et à ses partenaires, une nouvelle vie commence pour Kessié Tania Michelle. Durant douze mois, elle sera sous les spotlights. Elle devra dans la joie se préparer déjà à la réalité de l’après Miss. Dans 12 mois, elle ne sera plus la Tania d’avant, mais elle sera devenue l’ex-miss comme celle qui l’a couronnée samedi.

Source : L'Intelligent d'Abidjan du 12 Juillet 2004


No106 - L’Hôtel Président de Yamoussoukro fait peau neuve

10 Juillet 2004

Hôtel Président de Yamoussoukro, après un an de difficultés liées aux effets collatéraux de la crise socio-politique et surtout par les pannes régulières de climatisation et d’ascenseur, le complexe hôtelier de la capitale politique vient de mettre en état tous le matériel défectueux.

La présentation a été faite à la presse le mardi 30 juin dernier au cours d’un déjeuner de presse au restaurant panoramique au 14ème étage de l’hôtel. Le tout nouveau Directeur, M. Nénéby Léon et son chef de service commercial Jean Laurent Aka ont entretenu, pendant plus de deux heures, les journalistes. La crise que traverse le pays a surtout été à la base des difficultés de l’hôtel qui a un caractère spécifique de grandes salles de conférences et séminaires a brusquement chuté.

De 85% de taux d’occupation, le complexe est passé à 20% soit 65% de perte. Presque toutes les activités étaient mises en veilleuse. Le diagnostic fait par la Direction et le Service d’exploitation a permis d’effectuer les travaux d’urgence dont la climatisation des 285 chambres au total, la remise en état des huit ascenseurs, la mise des couches de peinture sur tous les deux bâtiments suivis de la réouverture du restaurant panoramique.

De nouveaux produits ont fait l’objet de présentation. Il s’agit de «promo vacances» avec réduction de tarif d’hébergement à la Tour comme à l’annexe valable du 1er juillet au 30 septembre prochain, «Promo allocodrome» avec réduction du «tarif séjour président» dans les deux bâtiments. Un complexe d’appareillage industriel de plus 700 kw a été installé en renfort.

Le Directeur général qui a pris fonction depuis le 1er juillet officiellement a noté que l’hôtel reste désormais ouvert à tous les utilisateurs en général et en particulier aux organisateurs de séminaires et de conférences ainsi qu’aux activités de vacances.

Source : Le Patriote du 10 Juillet 2004